Articles,  Spiritualité

Comment écouter son intuition ?

Comment reconnaître les messages de notre intuition ? Comment savoir si c’est le mental qui prend le dessus ? Etc… Qui ne s’est pas posé ces questions au sujet de l’intuition ?

Je ne vais pas prétendre vous donner la formule magique pour avoir une connexion sans faille avec votre intuition mais au moins vous donner des clés pour y accéder.

Tout d’abord, il faut savoir que nous avons tous notre part intuitive, il s’agit de savoir la travailler et lui donner de la place afin d’y être le plus attentif.

En effet, j’ai constaté que lorsque nous courrons partout, que nous sommes toujours pris entre différentes choses, nous avons plutôt tendance à ne pas écouter ce que nous ressentons dans notre for intérieur. Au contraire, nous avons plutôt tendance à balayer d’un grand coup de balai la petite flamme, impulsion qui a pu naître en nous.

J’utilise intentionnellement le verbe ressentir car à mon sens l’intuition ce sont les sensations que nous avons en nous et que nous n’arrivons pas à expliquer. Vous voyez ce que je veux dire ?

Pour certains il s’agira d’entendre un mot ou voir une image et pour d’autres il s’agira de sensations physiques telles que un frisson ou des poils qui se hérissent.

Afin de pouvoir être le plus apte à écouter ces sensations, il est important d’avoir un cadre de vie qui nous permette d’avoir des moments de calme, de sérénité, de bien-être où seul l’instant présent compte. La méditation peut aider tout comme la méditation active ou bien toute activité qui permet d’être concentré.e. C’est le moyen parfait pour « poser le cerveau » comme je le dis souvent. Et ce qu’il y a de magique c’est que lorsque nous sommes dans cet instant présent, en conscience par rapport à l’activité que nous faisons, il y a des inspirations, des messages qui surgissent de nulle part. L’intuition c’est ça !

Je vous vois venir en me disant « Très bien mais que faire quand je ne vois ni n’entends rien ? » . Je vous répondrais qu’il faut de la pratique, c’est essentiel pour savoir reconnaître les moments où nous sommes au clair avec nos idées. A cela s’ajoute, la confiance en notre capacité à recevoir ces messages et à leurs contenus. Nous pouvons parfois être amenés à douter. Il est dans ce cas très important de savoir dissocier l’intuition au mental qui peut souvent nous jouer des tours. Le conseil que je peux vous donner est de toujours écouter sa première impression, vous savez celle juste avant que le mental n’entre en jeu et sabote tout.

Par expérience, j’ai remarqué que je suis plus encline à recevoir des messages de mon intuition, le matin, quand je suis au calme et que la journée n’est pas encore lancée. J’en prends note rapidement afin de ne pas les oublier. Je vous conseille donc d’avoir un carnet dédié à vos messages intuitifs si cela vous appelle.

Une fois que vous aurez réussi à dompter votre mental et à laisser une place à votre intuition, il ne vous reste plus qu’à la considérer comme votre meilleure alliée pour vos choix futurs quelque soit le domaine. Grâce à elle vous saurez quelle direction prendre et ce qui est bon pour vous. Ayez confiance en son pouvoir et laissez vous guider par elle, vous pourriez avoir de belles surprises.

Je vais vous raconter une petite anecdote. Une amie fêtait son anniversaire et je voulais lui trouver un cadeau mais je n’avais pas d’idée. Un matin, j’ai eu un flash, j’allais lui offrir un roman classique mais illustré par un certains illustrateur. J’avais la couverture en tête mais pas le nom de l’illustrateur ni le titre du livre. C’est sûre de moi que j’entre dans la librairie, la vendeuse a été patiente avec le peu de description que je lui ai donné et nous avons réussi à trouver le livre. Il s’agissait de Le vent dans les Saules de Kenneth Graham illustré par Thibault Prugne. Je ne savais pas pourquoi mais c’était ce livre que je voulais pour elle. Il est bon de noter que je n’ai pas laissé la place à mon mental, j’ai écouté mon intuition même si je n’avais pas plus d’information au moment de l’acheter. J’avais même demandé le bon de retour au cas où cela ne lui plairait pas. Pour la petite histoire, lorsqu’elle a ouvert son cadeau elle m’a littéralement sauté au cou. Il s’agit d’un livre qu’elle lisait lorsqu’elle était enfant et d’un illustrateur dont elle aime beaucoup le travail. Son enfant intérieur était aux anges et moi ravie de voir cette joie dans ses yeux.

La morale de l’histoire, même si cela vous semble fou et que vous ne comprenez pas pourquoi vous faites telle chose ou bien que vous changiez de chemin pour rentrer chez vous, dites vous qu’il y a un message pour vous ou une expérience à vivre. Suivez votre instinct et osez mettre le mental de côté.

Si vous souhaitez être au courant des prochains articles de mon blog, rendez-vous dans le formulaire d’inscription en page d’accueil.